Cure détox : les clés de la réussite
- -
05/29/20

Cure détox : les clés de la réussite

Comment faire pour me détoxifier efficacement ? A quelle fréquence dois-je faire une cure ? Clémentine Voos, naturopathe à Paris, répond à vos questions.

Cures et régularité

Jeûne, mono-diète, jeûne intermittent ou juicing, quelle que soit la technique de détox vers laquelle on se dirige, il faut garder en tête une chose. S’il y a une clé, c’est la régularité, le rythme. Pierre-Valentin Marchesseau, le père de la naturopathie française, avait l’habitude de dire « Mieux vaut monodiéter souvent, que jeûner héroïquement ».

C’est une réalité avant tout physique : les mécanismes de détox du corps se perfectionnent au fur et à mesure qu’on les sollicite. Un peu comme vous et votre pratique sportive. À la première cure, le corps est surpris et il lui faut quelques jours pour comprendre qu’il y a de la place pour autre chose que la routine habituelle (jusqu’à 30% de notre énergie est consacrée à la digestion).

Il est donc capital d’instaurer de la régularité et donc de faire régulièrement des cures, pour permettre au corps de capitaliser sur son entraînement précédent pour activer encore plus rapidement et plus profondément ses mécanismes de détox.

Cela permet au quotidien un métabolisme actif, efficient, une meilleure santé, une immunité plus forte, une plus grande facilité à réguler son poids et sa forme toute l’année.  Imaginez votre corps comme une belle machine. Elle peut être bien huilée ou alors il peut y avoir du sable dans les rouages, qui la ralentit et l’abime. Voulez-vous passer votre vie dans une Porsche ou une deux chevaux? 😉 

Les phases de la détox

La cure de détox en naturopathie comporte une phase évidente de restriction qui vise à se débarrasser des sources des surcharge. Au cours de cette première phase, le corps décompose les toxines (généralement stockées dans les cellules graisseuses) en produits intermédiaires.  

Ces déchets que votre corps va faire « remonter » doivent ensuite être poussés vers les portes de sortie de l’organisme, les émonctoires :  foie/intestins, poumons, peau, reins. Ces déchets étant toxiques, il est important qu’ils soient efficacement éliminés plutôt que d’être réabsorbés par l’organisme. Pour favoriser cette élimination, on mise sur l’activité physique (inutile de vous faire violence, il suffit de sentir poindre la transpiration), de drainage doux avec le brossage à sec, les massages, les bains chauds au sel d’Epsom et les exercices de respiration (si possible en plein air ou à l’aide d’un Bol d’Air Jacquier).

Le drainage est très important car il permet d’accélérer encore plus ce mécanisme d’élimination. C’est pour cela que boire de l’eau et des jus drainants est particulièrement important durant une cure !

La déconnexion cortico-diencéphalique ou l’art du « Chill »

Plus vous parviendrez à installer cette phase de détente, et plus il vous sera facile de jouer l’exercice sur la longueur. Sans parler d’éviter les phases rebonds en mode décompensation (ou plus trivialement le triptyque infernal pizza-fromage-chocolat en sortie de jeûne).

Alors durant votre cure, considérez-vous avec bienveillance. Laissez le mental au vestiaire et adonnez-vous à des activités qui vous absorbent, des lectures agréables, des rêveries lointaines. Prenez conscience du cadeau que vous vous faîtes à vous-même. Invitez la pleine conscience dans ce court laps de temps, réjouissez-vous de vous accorder de l’attention.

A quel moment faire ma cure ?

Vous l’aurez compris, le secret de la détox, c’est la régularité. Plus on habitue son corps au mécanisme de détox, plus les résultats seront probants. L’idéal serait donc de faire une journée hebdomadaire de jeûne liquide (à ce sujet, pensez à l’abonnement pour vous engager sans effort dans une routine vertueuse tout en bénéficiant de remises). Mais nous avons conscience que cette discipline n’est pas toujours facile à suivre. Dans ce cas, comptez au moins 4 détox par an, voire 6 pour une ligne stable et un corps jeune et plein d’énergie !  

Voici par exemple une suggestion de programme de détox annuel :

  1. En Janvier : Une Cure Détox pour purifier votre corps des excès des fêtes de fin d’année.
  2. Au Printemps: Une cure de Jeûne Liquide au changement de saison
  3. Avant l’été : Une Cure du Foie ou une Cure Minceur pour s’affiner avant les beaux jours
  4. A la rentrée : Après l’été et ses écarts, une Cure Détox pour se remettre des excès des vacances.
  5. En hiver : Une Cure Vitalité pour faire le plein d’énergie et booster son immunité.

En plus de ces cinq rendez-vous détox, vous pourriez avoir besoin d’une à deux cures supplémentaires dans l’année en fonction de vos besoins (fatigue, grossesse, période d’excès…). Le mot d’ordre est alors d’écouter votre corps et de rester alerte aux signaux qu’ils vous renvoie. Les signes les plus courants qui montrent que votre corps est « encrassé » et qu’il a besoin d’une détox sont les suivant :

  • Sensation de fatigue constante
  • Problèmes de transit irrégulier
  • Prise de poids
  • Maux de tête
  • Problèmes de peau (peau terne, grasse, psoriasis, acné, eczéma)

Clémentine Voos

Clémentine Voos est Naturopathe et exerce dans son cabinet parisien de la rue du Dragon, au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Diplômée du Cenatho, l’école de Naturopathie réputée de Daniel Kieffer, elle est depuis passée « de l’autre côté du bureau », en assistant certains professeurs lors de cours pratiques.

Ajouter un avis