Préparez votre peau au soleil…en cuisine

Marre de commencer l’été rouge comme une écrevisse ! Cette année, j’ai décidé de bronzer sain. De toute façon, la peau qui pèle, craquèle ou se transforme en marron cramé, c’est désormais has-been. La mode est au teint de pêche, porcelaine, au hâle satiné lumineux… À moi la peau de bébé façon Miranda Kerr ou Léa Seydoux !

Pour ce faire, je prévois, bien sûr, d’éviter toute exposition au soleil entre 12 et 16h. J’achète un tube de crème (éventuellement bio et minérale, pour couper court aux récents débats sur « les substances chimiques des produits solaires qui sont plus dangereux que le soleil »). Et 2 à 3 mois avant mes vacances, j’entame LE programme diététique adapté.

Pour une peau rebondie…

Les vitamines seront mes alliées ! Comme on le sait, leurs propriétés antioxydantes sont un rempart de choc contre le vieillissement cellulaire. Ce qu’on sait moins, c’est qu’elles agissent efficacement face au soleil. Elles bloquent la libération dans la peau des radicaux libres générés par les ultraviolets (UV). Ces « RL », ce sont les responsables de la dégradation des cellules de la peau, de leurs membranes, du collagène et de l’élastine. Autrement dit, les ennemis d’une peau souple, ferme et rebondie. Ils favorisent aussi l’apparition des coups de soleil.

Des fruits et légumes, mais pas n’importe lesquels…

Melons, carottes, poivrons et patates douces composeront mes salades estivales. Riches en bêta-carotène, ils servent à fabriquer la provitamine A. Et pour la sauce ? On se contentera d’un filet d’huile d’olive, de colza, de noisettes ou de tournesol, pour un apport en vitamines E et une meilleure assimilation de la provitamine A.

Au dessert, j’opterai pour la fraîcheur acidulée des fraises et des kiwis, bourrés de vitamines C. Curieuse et friande de nouveautés, je testerai aussi l’acérola ou, plus insolite, la baie d’argousier ! La vitamine C donne ce teint lumineux qui rend les traits plus doux et plus chaleureux. Elle régénère aussi la vitamine E…

J’achèterai mes fruits sans pesticides, pour éviter d’avoir à les rincer trop fort et ainsi mieux préserver leur teneur en vitamines.

Comment se faire plaisir…

À 16h, grignoter des baies rouges (grenade, cassis, myrtilles) et du cacao cru, c’est mon péché mignon. Ça tombe bien, les flavonoïdes contenus dans ces aliments possèdent une action vitaminique P. Leurs propriétés antioxydantes réduisent l’inflammation de la peau causée par les UV.

Et à l’heure de l’apéro, pas moyen de passer à côté d’un petit verre rouge… également riche en flavonoïdes (anecdote surtout intéressante pour la bonne conscience). En réalité, l’alcool réduit nettement la concentration en caroténoïdes (qui contient le bêta-carotène) dans la peau. Donc si on peut, on évite, sinon un verre suffira (au-delà, adieu les bienfaits des carottes et poivrons de midi).

Le tout, c’est d’embrayer sur un bon petit poisson grillé au barbecue comme le saumon, les sardines ou le thon. Ils sont riches en oméga 3, encore un puissant antioxydant ! Pour me rafraîchir, j’attends 3 heures pour digérer, puis je termine la soirée par une part de pastèque, un demi-pamplemousse rose, ou un jus de tomate gorgé de lycopène (le pigment qui donne la couleur rouge), encore un super anti-oxydant !