Fatigue chronique : quels remèdes naturels?

Fatigue chronique : quels remèdes naturels?

La fatigue chronique, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de fatigue chronique est une maladie complexe qui affecte le cerveau et d’autres organes du corps. Il se manifeste le plus souvent par une fatigue incapacitante qui n’est pas soulagée par le repos, et par au moins quatre des symptômes suivants pendant au moins six mois :

  • Une altération de la mémoire à court terme de la concentration qui affecte de manière significative les activités normales
  • Ganglions lymphatiques sensibles dans le cou ou les aisselles
  • Douleurs musculaires
  • Douleurs dans plusieurs articulations sans gonflement ni rougeur des articulations
  • Maux de tête
  • Un sommeil rarement réparateur
  • Sensation de malaise général de plus de 24 heures à la suite d’un effort physique

Les autres symptômes courants sont les suivants : ballonnements, nausées, diarrhées, sueurs ou frissons nocturnes, étourdissements, essoufflement, toux chronique, troubles visuels, allergies ou sensibilités aux aliments, à l’alcool, aux produits chimiques, battements de cœur irréguliers ou palpitations…

Par ailleurs, le syndrome de fatigue chronique est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Il faut également noter que la majorité des personnes touchées sont dans la trentaine.

fatigue chronique

Fatigue chronique : quelles causes ?

La cause du syndrome de fatigue chronique est inconnue et il n’existe pas de tests de laboratoire spécifiques pour diagnostiquer cette affection. En réalité, de multiples facteurs déclenchant peuvent être impliqués, tels qu’une infection virale, le stress, une carence en nutriments, des toxines (pesticides, perturbateurs endocriniens…) et des déséquilibres hormonaux.

Infection virale

L’infection chronique par des virus, tels que le virus Epstein-Barr, l’herpès et le cytomégalovirus, peut contribuer au développement du syndrome de fatigue chronique chez certaines personnes.

Dysfonctionnement immunitaire

Un autre facteur qui serait impliqué dans le syndrome de fatigue chronique est le dysfonctionnement de la réponse immunitaire du corps. Cela se traduit par des quantités excessives d’oxyde nitrique et de peroxynitrite à l’origine de la fatigue.

Déséquilibres hormonaux

Certaines études ont montré que les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique ont des niveaux plus faibles de cortisol, hormone sécrétée par les glandes surrénales. Des taux de cortisol plus faibles peuvent favoriser l’inflammation et activer les cellules immunitaires. Les troubles thyroïdiens ont également été impliqués dans le syndrome de fatigue chronique.

Quels traitements naturels ?

Bien que l’utilisation de la médecine alternative soit de plus en plus populaire pour traiter le syndrome de fatigue chronique, il faut garder à l’esprit qu’il n’existe pas de panacée contre cette affection. A défaut de vous proposer de recette miracle, nous vous donnons ici un certain nombre de pistes pour traiter ces symptômes au quotidien.

1. Adoptez un mode de vie moins stressant

Le stress peut aggraver les symptômes de la fatigue chronique. Ainsi, les exercices de sophrologie ou la respiration profonde peuvent vous aider à vous détendre. Des études montrent que le Qigong, en particulier, aide à réduire les symptômes de fatigue et de mauvais fonctionnement mental.

2. Faites le plein de nutriments

Les bienfaits d’une alimentation riche en bons nutriments sur l’état général de l’organisme ne surprennent personne. Pour fournir à votre corps le carburant dont il a besoin et rester en forme toute l’année nous vous conseillons de trouver dans la mesure du possible dans votre alimentation les nutriments suivants.

Nutriments fatigue chronique

Le magnésium

De nombreuses études montrent qu’il aide à réduire significativement stress et fatigue. Pour faire le plein de magnésium, mangez des noix, des céréales complètes et du chocolat noir (plus de 80%). Si vous optez pour du magnésium en complément, préférez des magnésiums d’origine marine, mieux assimilables.

Les acides gras oméga-3

Présents en grande quantité dans les poissons gras et les oléagineux (noix, amandes, noisettes…), ils peuvent également aider à réduire la fatigue. Des études montrent que les personnes atteintes de fatigue chronique ont un apport plus important en acides gras oméga-6 qui eux, sont pro-inflammatoires. En effet, le rapport idéal entre oméga-3 et oméga-6 est de 1/4. Or, l’alimentation industrielle favorise les oméga-6 (notamment à cause de l’utilisation de l’huile de tournesol, qui en est très riche).

La vitamine B12

La vitamine B12 apporte plus d’énergie chez les personnes qui n’en consomment pas assez. C’est souvent le cas des personnes qui suivent un régime vegan ou végétarien. Néanmoins il faut savoir que la vitamine B12 provient des végétaux ingérés par la viande que nous mangeons, et qu’entre l’appauvrissement des sols agricoles et les pesticides, ces végétaux deviennent eux-même pauvres en vitamine B12. Il est donc souvent nécessaire de se supplémenter via des compléments alimentaires.

Vitamine D

Bien que la vitamine D ne soit pas utilisée spécifiquement pour traiter la fatigue chronique, un apport insuffisant en vitamine D peut en aggraver les symptômes. Les aliments contenants le plus de vitamines D sont le hareng, le maquereau, le saumon ou encore la fameuse huile de foie de morue… N’hésitez pas à prendre l’air dès que le soleil pointe le bout de son nez pour faire le plein de vitamine D, naturellement.

Le Ginseng 

Cette racine originaire d’Asie stimule le système immunitaire et augmente le tonus musculaire. En revanche, elle est déconseillée en cas de troubles cardiaques et d’hypertension.

L’échinacée peut également aider à renforcer le système immunitaire. Son effet est renforcé par une alimentation riche en vitamine C. Ne lésinez donc pas sur les fruits et légumes frais, et les jus de fruits bio.

3. Aidez-vous de compléments alimentaires

Certains compléments alimentaires peuvent également vous aider à réduire les symptômes de la fatigue chronique. Attention tout de même à les utiliser avec raison et mesure. En effet, les compléments peuvent ne pas convenir à tous les patients, et certains peuvent avoir des effets secondaires et/ou interagir avec d’autres médicaments. Nous vous conseillons donc vivement de demander conseil à votre médecin/naturopathe avant de prendre tout complément.

De notre côté nous aimons beaucoup les cures de champignons adaptogènes 100% naturelles de chez Mycelab.

4. Faites une cure de shots de gingembre

En synergie avec le curcuma, le gingembre agit sur le système immunitaire. En plus d’être un excellent antioxydant, le gingembre renferme des composés aux propriétés antivirales exceptionnelles. Un vrai boost pour les systèmes immunitaires affaiblis. Chez PAF nous le recommandons en cure d’une semaine minimum pour ressentir tous ses bienfaits.

Cure de shot les jus paf