Pleine lune : quels effets sur le sommeil ?

Pleine lune : quels effets sur le sommeil ?

Y’a-t-il vraiment un lien entre pleine lune et sommeil ? Dans la culture populaire, la pleine lune est tenue responsable d’un certain nombre de phénomènes et comportements étranges, des pics de criminalité aux accès de folie, en passant par les sauts d’humeur.

Mais la lune pourrait-elle être également la raison pour laquelle certains d’entre vous ont eu du mal à trouver le sommeil ? En effet, ce ne sont peut-être pas toujours les heures passées à l’écran qui vous empêchent de dormir.

Pleine lune les jus PAF

Pleine lune et insomnie : la science confirme

En 2013, des scientifiques de l’Université de Bâle ont mené une étude sur le sommeil de 33 volontaires maintenus dans un environnement de laboratoire. Tous les participants étaient en bonne santé, ne souffraient pas de problèmes d’insomnies et ne consommaient en outre ni caféine ni alcool.

A l’issue de l’expérience, les résultats ont montré que la pleine lune affectait le sommeil à différents égards. Ainsi :

  • Il faut en moyenne 5 minutes de plus pour s’endormir.
  • En moyenne, la pleine lune ôte 20 min de sommeil par nuit.
  • La qualité du sommeil est également altérée (la durée du sommeil profond diminue de 30%).
  • Les niveaux de mélatonine, l’hormone du sommeil sont plus bas.
  • Une sensation de fatigue a été constatée le jour suivant.

Des explications scientifiques encore incertaines

Qu’y a-t-il derrière ce lien entre sommeil et cycle de la lune ? En fin de compte, cela reste un mystère. On aurait tendance à supposer qu’à l’instar des marées, le force gravitationnelle de la lune est responsable des changements dans les habitudes de sommeil. Mais les chercheurs affirment que l’impact gravitationnel de la lune ne peut pas avoir d’effet sur le corps humain.

Aujourd’hui, l’explication la plus communément avancée par les scientifiques est que notre horloge biologique interne est liée aux phases de la lune, sans savoir précisément pourquoi.

Les chercheurs croient également que les niveaux inférieurs de mélatonine pendant les nuits de pleine lune pourraient avoir quelque chose à voir avec l’évolution des êtres humains. En effet, quand les humains étaient chasseurs, les nuits de pleine lune étaient le meilleur moment pour aller chasser puisqu’il il y avait plus de lumière et ainsi, le gibier était plus visible.

Comment bien dormir les nuits de pleine lune ?

Pleine lune les jus PAF

Vous vous en doutez probablement, avoir une bonne hygiène de vie est essentielle !

  • Ainsi, du côté de l’alimentation, fuyez absolument les sucres rapides (y compris les farines raffinées). Tentez également d’éviter le gluten qui perturbe la digestion.
  • Placez des rideaux occultant dans toutes les chambres pour éviter que la luminosité d’une pleine lune perturbe votre sommeil.
  •  Maintenez votre chambre à une température propice au sommeil (idéalement en dessous de 21°C).
  • Imposez-vous un couvre-feu digital. En effet, la lumière bleue issue des écrans inhibe la production de mélatonine.
  • N’utilisez le lit que pour dormir (pas de séries au lit !) et n’allez au lit que lorsque vous avez sommeil.
  • Le stress est souvent la cause des insomnies : apprenez à gérer votre anxiété avec la sophrologie.
  • Si toutefois, vous ne trouvez toujours pas le sommeil, allez dans une autre pièce. Restez-y éveillé jusqu’à ce que vous ayez sommeil, puis retournez au lit. Si le sommeil ne suit pas rapidement, répétez l’opération.

Vous pouvez également vous aidez de compléments naturels comme le sérum Sleep & Glow de Aime Skincare à base de mélatonine et d’ashawagandha (plante médicinale auyrvédique)/