Pour mincir, ne comptez surtout pas les calories !

Pour mincir, ne comptez surtout pas les calories !

A l’approche des beaux jours, nous sommes nombreux à faire plus attention à ce que nous mettons dans notre assiette. Pour beaucoup, cela se résume à contrôler plus ou moins rigoureusement les calories ingérées. Mais saviez-vous que cela est totalement inutile, voire même contre-productif ? En effet, c’est la qualité des calories et non leur quantité qui importe le plus pour perdre du poids et rester en bonne santé ! Manger des aliments nutritifs, y compris de bonnes graisses, est la nouvelle règle d’or de la perte de poids. Voici pourquoi.

Faire la différence entre calories et calories vides

Les calories sont des unités qui représentent la capacité de la nourriture à être convertie par le corps en énergie. Tous les aliments contiennent des calories, et nous avons besoin d’une certaine quantité de calories chaque jour. Mais certains aliments fournissent non seulement des calories, mais aussi des nutriments d’une importance capitale, comme les vitamines, les minéraux et les antioxydants. Lorsqu’un aliment fournit principalement des calories et qu’il ne présente pas de réelle valeur nutritionnelle, nous disons qu’il contient des « calories vides ».

La plupart des aliments à calories vides sont des aliments hautement transformés qui contiennent généralement des graisses saturées et des sucres raffinés. Evidemment, leur consommation ne va pas du tout avoir les mêmes bienfaits sur le corps que des aliments riches en nutriments. Comparons par exemple 100g de sucre blanc (400 Kcal) et 100g de sucre de coco (400 Kcal également). Alors que le sucre de coco non raffiné apporte minéraux, oligo-éléments et antioxydants, le sucre blanc, lui, n’a aucun intérêt nutritif.  Pire, il a tendance à déminéraliser l’organisme en sollicitant des minéraux pour être digéré.  Alors, plutôt que de vous focaliser sur combien de calories représente tel ou tel aliment, concentrez-vous plutôt sur les nutriments apportés

Être plus malin que son métabolisme

Le problème avec les aliments qui font grossir n’est pas qu’ils contiennent trop de calories. C’est qu’ils provoquent une cascade de réactions dans l’organisme qui favorisent le stockage des graisses et font que les gens mangent trop. Les glucides transformés – les aliments comme les chips, les sodas et même le riz blanc – se transforment rapidement en sucre et augmentent le taux d’insuline.

L’insuline est comme un catalyseur pour vos cellules adipeuses. Elle pousse les cellules adipeuses à absorber les calories dans le sang et à les stocker sous forme de graisse, au détriment des autres cellules du corps, laissant le reste du corps (muscles, organes …) pour ainsi dire « affamé ». C’est pourquoi il est si facile de dévorer un gros paquet de chips et d’avoir tout de même très faim !

Répétez ce cycle trop souvent et votre métabolisme commencera à travailler contre vous. En effet, quand on essaie de réduire son bilan calorique, le corps se défend. Cela se produit de deux façons : Le métabolisme ralentit afin de conserver les calories plus longtemps, et vous commencez à avoir plus faim. Or, cette combinaison de restriction croissante et de ralentissement du métabolisme est une bataille que nous perdons à long terme. Dans une étude édifiante réalisée l’année dernière, des chercheurs ont suivi 14 participants qui avaient tous perdu beaucoup de poids dans le cadre du concours « The Biggest Loser ». En six ans, tous, sauf un, avaient repris une grande partie ou la totalité du poids perdu parce que leur métabolisme s’était ralenti et que leur taux de leptine, une hormone régulatrice de la faim, avait chuté.

Écoutez les signaux de votre corps

Mais il est toujours possible d’abuser des bonnes choses, même avec des aliments sains. Les plus grandes tentations sont par exemple le beurre d’amande et les avocats entiers. Pour éviter cet écueil, pratiquez la méthode de l’assiette saine, qui consiste à mieux contrôler les portions. Assembler une demi-assiette de légumes, un quart d’assiette de protéines et un quart d’assiette de glucides de qualité, comme les céréales complètes ou les légumineuses. Les aliments contenant des graisses saines se retrouveront dans les parties de l’assiette contenant des protéines et des glucides, et si vous vous en tenez à cette formule, vous risquez moins d’en abuser !

calories les jus PAF

Une autre façon de se prémunir contre la surconsommation d’aliments sains mais riches en lipides est de manger plus lentement. En effet, il faut au moins 20 minutes pour que le cerveau détecte la satiété et si vous mangez trop vite, vous manquerez ce signal.

Méditez pour perdre des kilos

Des recherches récentes ont montré que lorsque les gens font un court exercice de méditation, ils sont plus à même de détecter les signaux internes qui signalent la faim et la satiété. Il a également été démontré que les personnes qui pratiquent la méditation connaissent moins de fluctuations de poids au fil du temps.

Même si le fait de consommer des calories de qualité vous aidera à réduire vos envies de friandises, il y a toujours de la place pour une petite gâterie ! Notre péché mignon idéal ? Le chocolat noir, (si possible cru !) qui a des effets bénéfiques sur le cœur, le cerveau et la satiété. Si cela ne vous convient pas, vous pouvez toujours craquer pour une pâtisserie de temps en temps. En effet, la bonne nouvelles est que, après avoir nettoyé l’ardoise métabolique et diminué son taux d’insuline, on peut savourer des sucreries ou des pâtes avec modération, sans prendre de kilos en trop.